Un jour gris à Clermont Ferrand

Clermont Ferrand, pour une marseillaise, c’est un peu le nord, le froid, le gris, un peu l’angoisse quoi…. Dimanche 11 octobre, baignade à Méjean dans une eau à 20 degrés… lundi 12 octobre, arrivée à Clermont avec 10 degrés (et pas dans l’eau…)

Petit choc, donc, dans un premier temps, mais, comme on aime le dépaysement, on se laisse porter et nous voila béats devant cette Cathédrale toute noire et ces rues aux allures Moyen-Ageuses… En quelques heures de voiture nous sommes complètement ailleurs (vive la France..) Dépaysés.

Un lundi soir à Clermont Ferrand, c’est calme dans les rues, et il fait froid, ici l’automne est bien installé, mais au détour des ruelles et en demandant aux habitants où est ce que l’on pourrait trouver un petit restaurant, nous tombons, rue Lamartine, sur un petit Bouchon de Jaude drôlement sympathique, très chaleureux, et merveilleusement bon. L’Auvergne est là. Dans nos assiettes. Nos papilles s’émoustillent et nous nous rendons compte à quel point la France est merveilleuse. Une viande d’un autre monde, du foie gras, du cantal et du cèpe, un vin rouge délicieux… C’est sûr, ça nous change de nos tomates mozza, ratatouilles, panisses et autres fiertés du sud. Un vrai plaisir. Nous sommes heureux.

_MG_1167 copy

_MG_1179 copy

Le lendemain, c’est toute seule que j’arpente les rues. La cathédrale, encore, les petites boutiques, cafés, les espaces verts. C’est inspirant. Je visite la FRAC et sa superbe expo sur Gilles Aillaud ; peintre tendre au point de vue selon moi très photographique. Le lieu est superbe et les peintures m’impressionnent d’originalité. J’adore.

_MG_1183 copy

_MG_1187 copy

_MG_1190 copy

_MG_1204 copy

_MG_1210 copy

_MG_1212 copy  _MG_1223 copy

_MG_1229 copy

_MG_1231 copy

_MG_1235 copy

_MG_1240 copy

_MG_1253 copy

_MG_1255 copy

_MG_1260 copy

_MG_1266 copy

_MG_1286 copy

_MG_1289 copy

_MG_1303 copy

_MG_1305 copy

_MG_1313 copy

_MG_1317 copy

Deuxième exposition à l’Hotel Fontfreyde sur un autre Gilles, photographe celui ci, de guerre, Gilles Caron. Contenu très enrichissant et photographies pleines de sincerité. Là encore le lieu est magique.

_MG_1331 copy

_MG_1337 copy

_MG_1347 copy

_MG_1350 copy

_MG_1360 copy

_MG_1363 copy

_MG_1365 copy

_MG_1366 copy

Je file au marché Saint Pierre pour ramener du Saint Nectaire, il faut que j’emmène un peu d’Auvergne dans la poche.

L’heure du retour arrive déjà c’était une parenthèse très brève mais une belle découverte. Je reviendrai bien, et ferai bien un petit tour dans les alentours… aller goûter quelques autres fromages, vins & champignons….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s