Hors Saison

Malmousque… ce mot résonne dans le coeur des marseillais comme une parenthèse ensoleillée. S’ils s’y donnent rendez vous, c’est souvent entre mai et octobre, pour une baignade, un bain de soleil, un verre sur les rochers avant que la nuit tombe… Un défilé de gens heureux s’approprie alors les lieux pour ces quelques mois de douceur. Malmousque ne désemplit pas jusqu’à ce que la boucle se boucle… l’hiver s’installe, le quartier change, se calme, se détend, comme si à son tour, il prenait une pause (bien méritée). Il tente parfois en vain de se laisser oublier jusqu’à la saison prochaine…

_MG_2849 copy

_MG_2867 copy_MG_2852 copy_MG_2865 copy

Quel bonheur alors de vivre à quelques centaines de mètres de cette pointe qui s’ouvre vers la Méditerranée, entre ville, calcaire et eau limpide. L’un de ses jours de mistral ou le bleu du ciel et le blanc de Marseille contrastent au plus haut point, nous nous y aventurons, bien bâchés. Moins fréquenté que le Vallon des Auffes, ce petit quartier authentique ne possède qu’un seul bar, connu des habitués, ouvert selon l’humeur et les régates. Dix mètres plus bas, un petit port enclavé, autour de maisons & appartements entassés tant bien que mal, construits sur les rochers. C’est qu’on aimerait tous y vivre, si près de l’eau. Les façades usées par les embruns prennent le soleil. Aujourd’hui ce sont elles qui bronzent. On se souvient cet été, quand ce minuscule passage et ces mini falaises accueillaient une jeunesse métissée et heureuse, cherchant le meilleur point d’où sauter, sourire aux lèvres.
_MG_2871 copy_MG_2873 copy_MG_2898 copy_MG_2901 copy_MG_2910 copy_MG_2921 copy_MG_2926 copy_MG_2928 copy_MG_2930 copy_MG_2932 copy_MG_2934 copy_MG_2951 copy_MG_2952 copy_MG_2956 copy

C’est désert. Les vagues prennent toute la place, montant le plus haut possible, abîmant les peintures vives des volets. Le soleil tape et le mistral frais réveille. C’est comme si le temps s’était arrêté. L’on cherche un petit coin abrité, où l’on pourra tout de même profiter de quelques rayons pour se réchauffer, mais le vent s’engouffre toujours. On le sait, le mieux, c’est d’aller de l’autre coté, sur la face sud de la pointe. Ici, le mistral n’est pas convié. (cf Bain de Ville) Pas même l’hiver. Nous traversons quelques ruelles charmantes pour y arriver, essayant d’éviter les culs de sacs.

_MG_2962 copy_MG_2967 copy_MG_2971 copy_MG_2976 copy

Nous y sommes, le calme après la tempête. De jolies villas de tous styles et aux noms joyeux surplombent la baie, entre luxe et simplicité. Certaines en hauteur, sur la pointe des pieds, pour aller chercher la vue et d’autres presque dans l’eau, quit à y trouver un peu d’ombre. Puis il y a cette maison jaune, sur son promontoire, qui nous fait tous rêver même si on tente de se convaincre qu’on en préférerait peut être une un peu moins tape à l’oeil.

_MG_3021 copy_MG_3018 copy_MG_2982 copy_MG_2988 copy_MG_2990 copy_MG_2992 copy_MG_2995 copy_MG_2997 copy_MG_3001 copy_MG_3002 copy_MG_3004 copy_MG_3011 copy_MG_3016 copy_MG_3022 copy_MG_3025 copy_MG_3030 copy_MG_3034 copy_MG_3049 copy_MG_3054 copy

Nous sommes mi-mars. Malmousque est encore vide. Lorsque je prends ces quelques photographies, je ne me rend pas compte que le printemps courre si vite vers nous. Depuis janvier, le temps a défilé… emporté par le mistral. Je ne me rend pas compte qu’il suffira de quelques jours pour que ces lieux s’emplissent déjà de baigneurs courageux, de promeneurs & de contemplateurs. C’est samedi, en descendant pour le cours de Yoga de 10h30 que je m’en suis rendue compte. Le printemps est là, un soleil chaud, pas de vent, une mer turquoise qui hurle « viens! » et les voiliers qui dansent tout contents. Je me suis fait surprendre, moi qui d’habitude l’attend toujours de pied ferme. Oh, bonheur, nous avons déjà même changé d’heure… A nous, les soirée interminables au bord de l’eau et les baignades quotidiennes, les tomates bien mûres et le basilic parfumé, le cri des goélands et les déjeuners sur la terrasse…

Merci Malmousque, d’être toujours volontaire pour accueillir le plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s