Mallorca – Road trip 2/2

Après avoir profité de la jolie ville de Palma, et après notre première nuit aventurière sur l’île, dans la calanque de Sa Calobra nous nous laissons porter par le vent, sans jamais vraiment s’éloigner du bord de mer, notre repère…nous sommes toujours dans la grisaille (depuis notre réveil!) mais nous saurons tout de même  apprécier, (peut être autant que les nombreux cyclistes ?) ces virages aux courbes parfaites, bordés de biquettes, de pins, et de rase campagne soufflée par le vent. Tout au bout, le joli phare du Cap Formentor, dominant la mer. De l’air, quelques touristes, la nature à perte de vue! On est pas bien là?

 

mallorca2014_165mallorca2014_182mallorca2014_198mallorca2014_122mallorca2014_187

C’est ensuite, pas loin sur la plage de Cala Pi de la Ponsada que les nuages s’écarteront pour nous offrir la premier baignade du voyage, et une sieste au soleil bien appréciée !

mallorca2014_199

Plus loin et un peu plus tard, nous ferons un stop à Alcudia. Pour le coup, il fait 30 degrès, nous sommes ravies et en plus, on profite à nous seules la cité médiévale!  La pierre ronde et sèche vient tout de même accueillir quelques palmiers, la vue sur les toits tout plats donne des airs de Grèce, nous sommes toujours bienheureuses! D’autant plus que l’ambiance est foudroyante de gaieté. L’entente est évidente entre nous quatre. Pas un nuage à l’horizon, que du bonheur! Toujours au rythme des OHHHH, hummmmm, c’est beauuuuu!!! ça sent booooon … Un peu gagas les ladys!

mallorca2014_282mallorca2014_285mallorca2014_283mallorca2014_299mallorca2014_292

Le ciel commence tout de même à tomber, la nuit approche et nous ne savons pas encore où planter les tentes…. Le destin et l’instinct (à nous quatre je crois qu’on en a à revendre!) nous mènera en direction du Cap Farrutz, ou nous découvrirons une côte sauvage magnifique (tant mieux car la route entre Alcudia et là nous a fait un peu peur…) mais très peu praticable…. il faut revenir en arrière, au coucher du soleil pour tomber sur LA plage qui nous fera hurler de joie, comme si l’univers nous avait emporté jusqu’à elle. Je me crois en Corse, une jolie crique, dégagée et confortable, un sable fin, quelques rochers qui l’entourent comme pour nous protéger, des tamaris et la danse de la joie ! On se sent en confiance, on s’installe et on fera même ce soir un petit feu, grignotant notre soubressade et nos courgettes au citron! Seul un aboiement de chien (assez proche) nous inquiètera quelques instants puis… une nuit douce et calme et un réveil en plein soleil ! Bonheur ! baignade matinale !!!! Ah ouui, c’est beau et c’est bon!  On va profiter un peu là, puis aller se boire un café dans le petit village voisin Colona de Sant Pere. Nous sommes probablement les seules touristes, il y a juste quelques surfers et des cafés déserts, les pieds dans l’eau, parfait pour déguster notre petit déjeuner… il nous faudra des forces car ce soir nous voulons danser!

 

mallorca2014_220mallorca2014_221mallorca2014_232mallorca2014_222mallorca2014_235mallorca2014_242mallorca2014_255mallorca2014_262mallorca2014_261mallorca2014_267mallorca2014_276Nous passons par Artà, joli ville ocre chaude et chaleureuse, les ruelles sont parsemées de plantes au vert profond, les terrasses de cafés sont emplies de cyclistes pour bon nombre allemands et anglais. Presque partout, le allo remplace le Hola…  Tout comme à Radjata où ce soir, nous élirons domicile dans le petit Hôtel Gami, au prix défiant toute concurrence. 18 euros par personne (n’oubliez pas, nous sommes Hors saison… !), placé idéalement, sur la place centrale du village. Spartiate mais très propre! Avant la nuit nous irons prendre un bain dans la jolie crique (quoi qu’un peu bondée) de Cala Gat. Le cadre est somptueux, tout à fait méditerranéen ; les pins, le sable clair, l’eau translucide… et bien que nous ne soyons pas vraiment habituées à partager avec les autres vacanciers nos plages de rêves, on s’y fait ! Un petit verre sur la terrasse de notre chambre nous permettra d’admirer les danses folkloriques du coin puis, nous jouerons les nighteuses en commençant par siroter des cocktails colorés dans les bars branchés du village puis terminerons à danser (sur un pied pour moi!) dans la boite allemande (on dirait bien!) de Radjata.

mallorca2014_329mallorca2014_326mallorca2014_337mallorca2014_334Nous reprenons la route le lendemain matin, les yeux un peu gonflés mais toujours heureuses ! Notre chemin nous mènera vers le moment le plus authentique du voyage ; la Fiesta del Tondre (fête de la tonte!), devant laquelle nous passons en voiture nous intrigue et nous tente. Ni une ni deux, nous nous garons donc quelques mètres plus loin et nous incrustons dans cette fête du village de Llombards. Bons enfants, tous âges mélangés, les majorquains du coin se sont retrouvés pour boire du gin/limonade fraîche (que nous goûtons et savourons avec plaisir malgré les effluves de la veille) Ils dansent et chantent à tue tête. Les trompettes sifflent papapapapapa pa pa pa et les « oléééééééé » s’enchainent joyeusement! Les papis du village se font confisquer leur verre trop mauvais pour leur santé puis hop, en trouvent vite un autre discretos! Las senoras se partagent le sel (cultivé à quelques centaines de mètres de là) et nous invitent à leur table. Nous sommes accueillies comme des princesses, et même peut être un peu trop car les jeunes garçons de la fête finissent par être  un peu trop insistants…

mallorca2014_375mallorca2014_390mallorca2014_406mallorca2014_385mallorca2014_412mallorca2014_415La nuit tombe et il nous faut une plage pour planter la tente, nous reprenons la route, longeons la côte et comprenons bien qu’ici, ce n’est pas sauvage comme au nord, il y a beaucoup plus de constructions, d’infrastructures etc. Après un essai sur une plage que nous ne sentons pas vraiment, nous décampons direction Cala Pi, un petit Port Pin tout à fait charmant. Nous descendons en éclaireur visiter la calanque, ce sera parfait pour notre dernière nuit de bivouac! Mais avant, on a repéré un joli restaurant sous la tonnelle pour bien se remplir l’estomac après tout ce Gin !!! Et quel bonheur de manger chaud… nous rions à n’en plus pouvoir, aidées par le lacher prise de la fatigue et très vite, nous nous endormons sur nos assiettes. Nous sommes épuisées mais tellement bien…. Il faudra monter les tentes dans l’obscurité et en toute discrétion, on ne veut vraiment pas se faire déloger! La nuit sera calme, et le réveil divin, sous un magnifique soleil, une bronzette bien méritée 🙂mallorca2014_420mallorca2014_416mallorca2014_437mallorca2014_459mallorca2014_447mallorca2014_339mallorca2014_346mallorca2014_340mallorca2014_349

Il nous faut retrouver le chemin de la capitale, pour y passer une dernière soirée avant le retour ! Sur la route, nous nous arrêterons à Arenal, sur l’une des plages bétonnées de l’île (fallait bien qu’on voit ça…!) les filles en profiteront pour se faire tatouer le « vale » qui a rythmé le voyage Vale Vale Vale ! Chacune son endroit, elles garderont toujours ce petit bout de voyage si sympathique. Nous sommes encore prises pour des allemandes et on n’aime pas trop ça 🙂

mallorca2014_487mallorca2014_464La dernière nuit à Palma sera arrosée, très arrosée. Nous nous ferons héberger par un mallorcain, bien loties dans les chambres de ses enfants. Dans des bars aussi sympathiques les uns que les autres, nous avons passé la soirée à discuter avec des jeunes vivant à Palma plutôt épanouis. Nous rentrerons très tard, et le lendemain, délogées aux aurores, il nous faut une plage tranquille pour nous reposer encore un peu, mais d’abord, on doit manger quelque chose, nous prenons la voiture direction Cala Comtessa. Nous prendrons un énorme petit dej dans une sorte de salon de thé anglais puis, hop, playa bronzette, dodo!

mallorca2014_500mallorca2014_501mallorca2014_507Ce sont nos derniers instants sur l’île et Ryanair oblige, il faut que l’on réorganise nos valises. Entre le camping, le trafic de fringues entre copines, les tempéraments bordéliques, et les souvenirs, il y a du taf! Sur le parking de la plage, nous étalons de bon coeur nos effets personnels, nous douchons, nous rhabillons et repartons le coeur un peu lourd vers l’aéroport. Là bas, nous devons qrendre la voiture, un peu stréssées par quelques micro rayures ; vite détendues quand on comprend qu’il suffit de laisser la clé la, dans la boite aux lettre. Ok cool, nous pouvons regagner notre douce France. Nous avons passé une semaine de rêve et elle ne peut pas se terminer ainsi… une dernière nuit réunies, pour laisser l’excitation retomber tranquillement ….

mallorca2014_513

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s