La femme et les taureaux

Ils sont penchés sur l’eau, les taureaux de pierre. Encerclés de colonnes, surplombés de lumière. Mouna serpente entre le passants, grimpe et puis redescend. Les feuilles tombent, et le ciel est de feu. Il souffle un air de Montmartre, comme un petit Paris. La soie lui caresse la jambe, elle est si libre qu’elle s’envoleraitPoursuivre la lecture de « La femme et les taureaux »

Demoiselle Automne

Les nuages filent, le soleil tombe, le froid glace la peau claire d’Anouk. Enfile cette robe, poursuivre les nuages… Elle t’aidera a t’envoler. Danse! dans l’ocre brune de la jetée. Au port les bateaux se cognent sur leurs cotés, la nuit vient prendre sa place. Cette fois, le velours bordeaux vient t’enrober. Tu es prêtePoursuivre la lecture de « Demoiselle Automne »