Demoiselle Automne

Les nuages filent, le soleil tombe, le froid glace la peau claire d’Anouk. Enfile cette robe, poursuivre les nuages… Elle t’aidera a t’envoler. Danse! dans l’ocre brune de la jetée. Au port les bateaux se cognent sur leurs cotés, la nuit vient prendre sa place. Cette fois, le velours bordeaux vient t’enrober. Tu es prêtePoursuivre la lecture de « Demoiselle Automne »

Tiède est le vent

Tiède est le vent Chaud est le temps Fraîche est ta peau Doux, le moment   Blanc est le pain Bleu est le ciel Rouge est le vin D’or est le miel Odeurs de mer Embruns, senteurs Parfums de terre D’algues, de fleurs Gai est ton rire Plaisant ton teint Bons, les chemins Pour nousPoursuivre la lecture de « Tiède est le vent »

Naïades

Voilà ce que chantait aux Naïades prochaines Ma Muse jeune et fraîche, amante des fontaines, Assise au fond d’un antre aux nymphes consacré, D’acanthe et d’aubépine et de lierre entouré. L’Amour, qui l’écoutait caché dans le feuillage, Sortit, la salua Sirène du bocage. Ses blonds cheveux flottants par lui furent pressés D’hyacinthe et de myrtePoursuivre la lecture de « Naïades »